1489



Famille : Dactylioceratidae
Genre : Catacoeloceras


Catacoeloceras raquinianum - d'Orbigny 1844



Occurence :
Stratigraphie : Toarcien moyen (Sous zone à Variabilis, Sous Zone à Illustris)
Localité type : Charolles (Saone et Loire) France
Autres localisations : Secteur Nord Ouest Européen

Description :
Catacoeloceras pouvant atteindre de grandes taille, évolute à section cadicône dans les tours internes et plus déroulé au fur et à mesure de la croissance. Les flancs sont convexes légèrement aplanis.
Costulation dominante bifurquée, avec seulement de rares côtes simples sur la loge. Les côtes primaires sont fortes tranchantes, rectilignes, séparées par un assez large espace. On observe de petits tubercules épineux vers le milieu des flancs aux points de bifurcation.
Le ventre est très bombé et parcouru d'une costulation fine, il n'y a pas d'effacement de la costulation ventrale sur la loge. [Fauré 2002][Rulleau 2013]

Planche :
figuré
Diamètre : 22mm
Rapports et différences :
Catacoeloceras crassum C. raquinianum est un peu moins épais que C. crassum et a une section plus arrondie. Les deux espèces ont parfois été considérées comme synonymes. [Rulleau 2013]
Catacoeloceras jordani C. raquinianum a une section plus arrondie que celle de C. jordani qui est quadrangulaire à flancs plats avec un rebord ventro-latéral marqué. C. jordani a une costulation plus dense. [Fauré 2002] [Rulleau 2013]
Catacoeloceras confectum C. raquinianum se distingue par la forme de sa section moins déprimée à tous les stades de l'ontogenèse et par son ombilic moins profond. Son onrnementation latérale est plus rigide. [Fauré 2002]
Catacoeloceras dumortieri C. raquinianum est une espèce voisine à enroulement identique. Les espèces se distinguent par la costulation primaire plus fine plus dense et plus flexueuse chez C. dumortieri. Ses flancs et son aire ventrale sont plus aplatis. [Fauré 2002]