1743



Famille : Hildoceratidae
Genre : Pseudogrammoceras


Pseudogrammoceras fallaciosum - Bayle 1878



Types et figurés :
figuré

P. fallaciosum, Saint Didier au Mont d'or (Rhône) France, Coll. Rulleau
in E. Cariou et P. Hantzpergue, « Biostratigraphie du Jurassique Ouest-Européen et Méditerranéen », Groupe Français d’Etude du Jurassique Mémoire 17 (1997).

Occurence :
Stratigraphie : Toarcien supérieur (Sous Zone à Fallaciosum)
Localité type : Uhrweiler (Bas-Rhin) France
Autres localisations : France, Allemagne, Algérie, Angleterre, Espagne, Italie

Description :
Taille moyenne (jusqu'à 160mm). Section élevée et comprimée. Enroulement initialement involute puis de plus en plus évolute. Les flancs sont subparallèles légèrement convexes. Le bord ombilical est bas légèrement arrondi. Aire ventrale aiguë légèrement arrondie portant une carène mince et élevée.
L'ornementation est composée de côtes flexueuses plus ou moins fines et serrées, simples (sauf en dessous de 20mm). L'inflexion latérale s'atténue sur le dernier tour, la côte devient plus radiale. La hampe des côtes est allongée.

Planche :
figuré
46mm
figuré
Dimension du bloc 400mm x 320mm
figuré
Diamètre : 120mm
Sutures :
Relativement découpées. Lobe ventral plus court que le lobe latéral qui est large, allongé et trifide. Lobe suspensif peu retraté. Selle externe large, subdivisée en 2 sattules de dimension inégale, la sattule externe étant plus courte que la sattule interne. Cloisons assez rapprochées. [Lacroix 2011]
Rapports et différences :
Pseudogrammoceras pseudotruckmanni P. pseudotruckmanni a un bord ombilical plus net avec une paroi plus inclinée. Ses côtes sont plus fasciculées, leur point d'inflexion latéral est également plus net. [Lacroix 2011]

Pseudogrammoceras garnatensis P. garnatensis possède une coquille involute et comprimée une paroi ombilicale plus profonde et une densité de costulation plus faible. [Lacroix 2011]

Pseudogrammoceras mediterraneum P. mediterraneum est beaucoup plus comprimé, de petite taille et a des côtes fortement fasciculées dans les tours jeunes. [Lacroix 2011]

Pseudogrammoceras andaluciensis P. andaluciensis est une forme comprimée et involute. Possède des côtes plus sinueuses une hampe courte et un bord ombilical plus accusé. [Lacroix 2011]
Pseudogrammoceras retrocostatum P. retrocostatum possède des côtes franchement rétroversées et une section trapézoïdale à sub quadratique. Ses côtes internes sont fortement fasciculées. [Lacroix 2011]
Podragosites pseudogrunowi Les deux espèces se distingue chez P. fallaciosum par la présence d'une trajectoire costale dont les inflexions sont plus prononcées et la hampe plus courte. [Lacroix 2011]
Pseudogrammoceras subregale P. subregale a une paroi ombilicale plus abrupte et est plus ancien. [Lacroix 2011]