< Fiche



Paratexanites serratomarginatus



Accueil ammonites Classification chronologique Classification taxonomique Classification géographique Classification alphabétique Commentaires Mises à Jours
Retour à la page de démarrage
Description

Fiche numéro :

522
Photo Photo

Provenance :

Charente Maritime - France

Dimensions :

Diamètre : 120mm

Stratigraphie :

Coniacien supérieur
Zone à Serratomarginatus

Description :

Moule interne calcaire. Phragmocône et chambre d'habitation.
Index de zone dans le Coniacien supérieur Français.
Noter le dédoublement des tubercules marginaux et submarginaux sur la loge d'habitation et la fin du phragmocône qui caractérise le genre.

En savoir plus sur cette ammonite



Classification

Genre :

Paratexanites - Collignon 1948

Coniacien supérieur à Santonien inférieur et moyen
France (Corbières, Charente, Touraine...), Espagne, Allemagne, Autriche, Tunisie, Afrique du Sud, Madagascar, Japon, Texas...
Ammonites de tailles moyenne à grande. Enroulement évolute, section subquadratique à quadratique. Costulation marquée. Le bullae ombilical donne des côtes primaires fortes droites ou flexueuses. On peut retrouver des intercalaires dans les tours internes. On retrouve des tubercules au nombre de 4 par côte. Un ombilical, un submarginal, un marginal et un latéroventral séparé de la carène par un sillon. Dans les tours internes le tubercule marginal et submarginal sont proches, dans les tours adultes ils sont nettement séparés et le tubercule ombilical migre sur le flanc. Le ventre porte une carène pleine ou onduleuse. [Kennedy 1984]

Sous famille :

Texanitinae - Collignon 1948

Coniacien inférieur à Campanien moyen
France (Aude, Charente, Dordogne...) Madagascar, Amérique du Nord, Japon...
Groupe prolifique. Dérive probablement des Subprionocyclus. On retrouve une transformation de la rangée de tubercules siphonaux qui devient une carène. Evolutes à modérément involutes. La section est comprimée à épaisse. Les côtes portent entre 3 à 6 tubercules. L'ornementation peut s'affaiblir à maturité. [Klinger 1980]

Famille :

Collignoniceratidae - Wright & Wright 1951

Cénomanien supérieur à Campanien moyen.
France, Aude, Touraine, Dordogne, Charentes...
Cette famille dérive probablement du genre Acanthoceratidae Thomelites. Formes d'involutes à évolutes, comprimées, de section ovale à carrée, avec une carène continue ou dentelée. Les côtes portent de 1 à 5 tubercules.

Super famille :

Acanthoceratoidea - Grossouvre 1894

Sous ordre :

Ammonitina - Hyatt 1889

Ordre :
Classe :
Embranchement :

Ammonoidea - Zittel 1884
Cephalopoda - Cuvier 1797
Mollusca - Linnaeus 1758

Documents
Publications et ouvrages contenant : Paratexanites serratomarginatus

1995 Kennedy, W., J.,
Ammonite faunas, biostratigraphy and sequence stratigraphy of the Coniacian-Santonian of the Corbières
Elf Aquitaine Production
P. 419, Pl. 21

Commentaires


Donnez votre avis sur cette ammonite :

Pseudo :
Mail :
Recopiez le mot suivant (Anti-Robots) :
Pseudo Message
Hervé Vraiment sûr ça ?
Hervé Ah, un soutoni ?
Hervé Un Muniericeras des Corbières ?
Emile Ah oui zut, la question est de savoir qui se cache derrière la nouvelle photo ?
Hervé Erreur de photo sans doute
Hervé Tiens... Ce n'est plus la même bête
Emile Oui elle fait plaisir celle là ! (il ne me reste plus qu'à récupérer la fin de la loge que j'ai laissé en place...:()
Hervé Cool


Ammonite ajoutée le : 26 / 9 / 2014 ; Fiche mise à jour le : 26 / 9 / 2014 ; Collection : Emile HOURQUEIG ; Nombre de visualisations : 763


Qui sommes nous ? - Contact - Statistiques - Recherche - Emile Hourqueig & Dominique Téodori, tous droits réservés