< Fiche



Forresteria (Harleites) nicklesi



Accueil ammonites Classification chronologique Classification taxonomique Classification géographique Classification alphabétique Commentaires Mises à Jours
Retour à la page de démarrage
Description

Fiche numéro :

262
Photo Photo

Provenance :

Dordogne - France

Dimensions :

Diamètre : 82mm

Stratigraphie :

Coniacien inférieur
Zone à petrocoriensis

Description :

Ammonite typique du coniacien de Dordogne dont la stratigraphie n'est pas encore parfaitement callée. Ce spécimen provient de la formation de la Roquette. Les tours internes ont une bonne préservation. Ce spécimen est particulièrement costulé. On retrouve un tubercule sur le milieu du flanc dans les tours internes, ce tubercule migre progressivement en position ombilicale. Il donne naissance à des côtes qui s'estompent rapidement. On retrouve quelques côtes intercalaires. Ces côtes se terminent par un tubercule ventro latéral interne. Le ventre est pourvu d'une carène crénelée sur tout le dernier tour visible. On retrouve une dent de Squalicorax sp. associé à ce spécimen ainsi que des écailles de poisson

En savoir plus sur cette ammonite



Classification

Sous genre :

(Harleites) -

Genre :

Forresteria - Reeside 1932

Coniacien
France (Dordogne, Aude...) Large répartition téthysienne
Forresteria se distingue de Barroisiceras par la présence de tubercules médiolatéraux tout au moins sur les tours les plus internes.

Sous famille :

Barroisiceratinae - Basse 1947

Turonien supérieur à Coniacien supérieur
Mondiale (France, Madagascar...)
Sous famille issue des derniers collignoniceratidés elle regroupe des ammonites qui sont de très évolutes à involutes la carène est rarement entière et souvent crénelée, elle peut disparaitre à la fin de l'ontogenèse. Les côtes fines à grossières typiquement espacées prennent naissance à partir de tubercules ombilicaux et se terminent en clavi ventrolatéraux avant de s'incurver vers la carène. Si des tubercules médiolatéraux sont présents chez certains taxons les ventrolatéraux internes ne sont jamais présents. Certaines espèces sont lisses à terme de l'ontogenèse.

Famille :

Collignoniceratidae - Wright & Wright 1951

Cénomanien supérieur à Campanien moyen.
France, Aude, Touraine, Dordogne, Charentes...
Cette famille dérive probablement du genre Acanthoceratidae Thomelites. Formes d'involutes à évolutes, comprimées, de section ovale à carrée, avec une carène continue ou dentelée. Les côtes portent de 1 à 5 tubercules.

Super famille :

Acanthoceratoidea - Grossouvre 1894

Sous ordre :

Ammonitina - Hyatt 1889

Ordre :
Classe :
Embranchement :

Ammonoidea - Zittel 1884
Cephalopoda - Cuvier 1797
Mollusca - Linnaeus 1758

Documents
Publications et ouvrages contenant : Forresteria nicklesi

1995 R. Santamaria Zabala,
« Los Ammonoideos del Cenomaniense superior al Santoniense de la plataforma nord-castellana y la cuenca navarro cántabra. Parte II. Sistemática: Acanthocerataceae »,
Treballs del Museu de Geologia de Barcelona 4 (1995).
P. 80, Pl. 6 fig. 2

Commentaires


Donnez votre avis sur cette ammonite :

Pseudo :
Mail :
Recopiez le mot suivant (Anti-Robots) :
Pseudo Message


Ammonite ajoutée le : 5 / 2 / 2012 ; Fiche mise à jour le : 5 / 2 / 2012 ; Collection : Emile HOURQUEIG ; Nombre de visualisations : 637


Qui sommes nous ? - Contact - Statistiques - Recherche - Emile Hourqueig & Dominique Téodori, tous droits réservés